jeudi 8 janvier 2009

R.I.P. : Même pas peur !

Après la diffusion sur W9 de "R.I.P. : Chasseur de fantômes", j’ai reçu quelques lettres de la part d’internautes décontenancés pour me faire part de leurs interrogations. Avant toute chose, et pour répondre à certains, je tiens à préciser que je n’ai rien à voir, de près comme de loin, avec cette organisation. Point final. Je pourrais m’en tenir là mais, en tant que chasseur de fantômes, je me sens obligé de prendre la plume, avec le souci d’être le plus objectif possible, car la plupart des lecteurs de Maison-Hantee.com m’ont demandé ma position sur ce programme et sur cette équipe, inconnue jusqu’ici du milieu des experts en paranormal. J’ai alors péniblement regardé cette émission, en différé. J’en suis resté « cloué sur place ». Quelle mascarade ! Je m’explique.

Par Erick Fearson*

R.I.P. Qui se cache derrière cette abréviation aux multiples sens ? L’introduction de l’émission nous laisse supposer que ce groupe, composé de jeunes gens, est une équipe de professionnels. Mais professionnels en quoi ? Contrairement à ce que nous dit le générique et ce qu’affirme certains médias régionaux (1), on peut émettre une certitude : juridiquement parlant, ils ne sont pas professionnels dans la recherche parascientifique et encore moins dans les techniques d’investigations de lieux hantés. Cette certitude est d’autant plus flagrante, après avoir visionné leur "enquête". Ils exercent avant tout leurs activités via une société de production audiovisuelle (2). Le but avoué est clair. Ce n’est pas le paranormal qui les intéresse mais bien la production audiovisuelle. Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse… Notons aussi que cette équipe est composée d’étudiants qui jouent le rôle de chasseurs de fantômes (3).

Malgré leur jeune âge, ils s’autoproclament "experts" (sic) dans le domaine et recherchent des preuves scientifiques en suivant un protocole bien établi. Ce qui, somme toute, part d’un bon sentiment et est compréhensible pour convaincre une société cartésienne comme la nôtre. Mais le résultat n’est pas à la hauteur des promesses.

Laissez les mauvaises langues "reposer en paix" !

Le concept entièrement original et "100% français", nous dit-on, est tout droit sorti de l’imagination fertile de l’équipe R.I.P. On nous promet du "jamais vu à la télé française" ! Jugez plutôt : R.I.P. invite une célébrité, en l’occurrence Sofia Essaïdi, la Cléopâtre du nouveau spectacle musical de Kamel Ouali, à passer deux nuits dans un endroit hanté, afin de lui apprendre les rudiments du métier de chasseur de fantômes et ainsi découvrir la vérité sur le spectre qui hante le lieu. Les mauvaises langues pourraient dire que cela ressemble à s’y méprendre à une certaine émission de TF1 diffusée quelques mois plus tôt, la "Soirée de l’étrange", mettant en scène Eve Angeli que j’accompagnais dans un château hanté du nord de la Bretagne.
Souvenez-vous : elle était invitée à passer une nuit dans un lieu hanté, afin d’être initiée à la chasse aux fantômes en enquêtant sur l’origine d’une hantise. Rappelez-vous de cette image qui est restée gravée dans nos mémoires, où, affublée d’un casque avec une caméra vidéo infrarouge et plongée dans les ténèbres, on assistait à la panique d’une blonde.
J’entends, de nouveau, les mauvaises langues me souffler que l’on voit dans l’émission de R.I.P. la reproduction exacte de cette scène avec Sofia Essaïdi. Prise de panique, cette dernière, harnachée de la même façon, nous balance la même réplique : « aaaah… j’ai peur, j’en peux plus ! », avant de nous révéler, tout comme Eve Angeli, « je sais pas… j’ai entendu un bruit ».
D’autres petits malins aguerris me feront remarquer qu’on peut aussi faire quelques analogies avec des émissions d’outre-atlantique bien connues des amateurs de fantômes, TAPS. J’entends encore certains plaisantins me chuchoter que ces similitudes sont tout à fait normales et explicables. Encore faut-il être dans le secret de la langue de Shakespeare ! En effet, en anglais, "rip-off" ou "ripoff" se traduit simplement par "plagiat" ou "fraude". Donc, je tiens ici à m’adresser solennellement aux mauvaises langues : arrêtez de propager des rumeurs et de jeter ainsi de l’huile sur le feu car, on vous le répète, c’est un concept « entièrement original », sorti tout droit de l’imagination fertile de R.I.P. Enfin, pour l’anecdote, les initiales R.I.P., gravées sur les tombes dans les pays anglo-saxons, se traduisent par "Rest In Peace", du latin "Requiescat in Pace" (Repose en Paix). Le monde des morts n’a qu’à bien se tenir…

Vexé ? Moi ? Il m’en faudrait plus. J’aurais pu feindre l’indifférence et les laisser dire. Mais quand je lis, par le concours d’un internaute de Maison-Hantee.com, le témoignage de l’un des fondateur de R.I.P. sur un forum consacré au paranormal, « la rigueur, l'analyse sont nos maîtres mots... Pas d'esbroufe ni de show gratuit comme une certaine émission du mois de mai » (4), je ne peux m’empêcher de bondir. Vous aurez compris : il faisait référence à Eve Angeli dans la "Soirée de l’Etrange".

En effet, leur concept est à mille lieues de cette fameuse « émission du mois de mai » et je demande à voir : « pas d’esbroufe ni de show gratuit » dans leur programme.

Veauce, le château de tous les fantasmes

Encore lui ! Hanté par le fantôme de Lucie, le château de Veauce est le terrain de chasse de nos "experts". Il serait le château le plus hanté de France ! Mauvaise "pioche" pour une première émission. En effet, comme vous le diront toutes les personnes sérieuses qui s’intéressent aux phénomènes paranormaux, la hantise de Veauce est plus que controversée. Nous y avions d’ailleurs consacré un article sur notre site, sans toutefois tirer de conclusion hâtive (5). Tous ceux qui se sont penchés sur la question vous affirmeront que le fantôme de Lucie serait une invention créée de toutes pièces, dans les années 80, par le Baron Ephraïm Tagori de la Tour. Il fut d’ailleurs le seul témoin du spectre. Avant lui, nulle trace du fantôme. Après lui non plus d’ailleurs ! Notons que les différents spécialistes qui ont enquêté au château de Veauce n’ont détecté aucun indice probant d’une quelconque activité paranormale. Enfin, tous les chasseurs de fantômes savent qu’il est préférable de réunir plus d’un témoignage avant de commencer une traque aux spectres sur un lieu hanté. Et, si possible, de la part de témoins directs.

Néanmoins, nos "ghostbusters" cathodiques sont prêts à en découdre avec la pauvre Lucie. Et si Lucie ne se montre pas, ce n’est pas bien grave. Il restera bien un ou deux spectres à débusquer.

Armés jusqu’aux dents

Quelles sont leurs armes pour parvenir à démasquer le fantôme du château ? Tout ce que le high-tech fait de mieux en appareils de mesure. Car je rappelle que leur démarche se réclame avant tout d’ordre scientifique. Ils sont là pour apporter des « éléments d’informations », des preuves, mais rien de rationnel. « On n'est pas là pour apporter du rationnel, mais pour rapporter des éléments d'information » a déclaré le fondateur des R.I.P. (6) ! Je résume : des preuves scientifiques irrationnelles donc… Comprenne qui pourra !

Arrêt sur image et inventaire de leur panoplie : une profusion de matériel dernier cri dont ils peinent à se servir, un véhicule 4x4 et de beaux tee-shirts imprimés de leur logo, une débauche d’effets spéciaux dans le traitement de l’image, une musique de film à la John Williams et, enfin, l’indispensable « people », la ravissante Sofia Essaïdi.

Nous avons quand même la désagréable impression d’assister à la préparation d’une équipe de "hardcore gamers" (joueurs inconditionnels de jeux vidéo) qui vont nous interpréter le dernier opus d’« Alone in the Dark ». On notera, sur l’avant-bras du boss, un tatouage en kanji japonais dont la traduction est « Miyamoto Shigeru ». Pour les néophytes, Miyamoto Shigeru est le créateur de « Donkey Kong », « The Legend of Zelda » et « Mario Bros » ! Je n’ai rien contre les fans de jeux vidéo, ni de jeux de rôle d’ailleurs, mais attention dans ce cas à faire la part des choses entre la fiction et la réalité.

Le générique donne le ton. Tel Mel Gibson dans « L’Arme Fatale », nos super-héros brandissent leurs thermomètres infrarouges et leurs lampes-torches au détour de chaque recoin de l’obscure bâtisse. Après un teaser bourré d’infographie, l’intrigue commence enfin. On assiste au briefing de l’équipe au cœur de leur QG. Le chasseur en chef explique à son staff, le plus sérieusement du monde, que lors de leur première visite à Veauce (qu’ils auraient pu inclure dans leur montage, par intégrité !), certains membres ont été témoins de bruits de pas et d’E.V.P. (Electronic Voice Phenomena). Et qu’un visage aurait été pris par une caméra. Ça commence fort pour un endroit où le fantôme ne s’est jamais montré…

Arrivée des "experts" au château. Déchargement du matériel, installation du QG, présentation du people, repérages, visite du lieu et rencontre avec l’excentrique propriétaire, Elizabeth Mincer. Cette dernière avoue qu’elle n’a jamais vu le fantôme mais qu’il y a néanmoins "beaucoup d’esprits ici". Quelle aubaine !

Etape suivante : installation et inventaire du matériel pour donner un peu plus de matière et de poids au propos : 7 caméras infrarouges, 500 mètres de câble, 15 micros, 6 ordinateurs… ça en « jette » ! Mais en attendant, il ne se passe toujours rien. Ce n’est pas grave, on gagne du temps en comblant le fond avec la forme. Un tiers du programme s’est déjà écoulé…

Même pas peur !

Re-briefing et distribution du matériel au QG, à la lueur des lampes-torches et à la caméra en mode "nighshot". Etrange démarche en vérité : il semble que personne n’ait pensé à leur dire qu’il suffit de pousser l’interrupteur pour éclairer la pièce ! Chacun sait que, dans le noir, c’est plus impressionnant. Mais totalement inutile. Car tous les chasseurs de fantômes expérimentés vous le diront : s’il y a bien un endroit qui doit être pratique d’utilisation et parfaitement éclairé, c’est le quartier général pour ne pas commettre d’erreur durant la préparation et la distribution du matériel. Matériel composé, entre autres, de « boîtiers électromagnétiques » (sic) et de « thermomètres thermiques » ?!

La fine équipe est enfin prête à explorer le château, équipée comme les "bandits solitaires" de la série TV X-Files. Les habitants de l’Autre Monde tremblent déjà. Durant ce périple, on aura droit à un courant d’air capturé ( !) et à la petite séquence « J’te fais peur » ! En effet, l’un des responsables met en garde Sofia Essaïdi contre les chauves-souris qui pourraient s’accrocher à ses cheveux car, précise-t-il, lui-même a vécu une telle mésaventure. Ceux qui connaissent les chauves-souris auront bien ri de cette blague faite à une Sofia impressionnable à souhait. Naturellement, les chauves-souris ne s’accrochent pas comme ça aux cheveux des gens. Quand un obstacle se met en travers de leur route, elles envoient des ultrasons qui lui reviennent sous forme d’échos. Ses informations lui permettent de connaître la nature de l’obstacle et de l’éviter, sauf si vous la croisez dans un mouchoir de poche. Donc rien à craindre de ce côté-là. Mais ça fait toujours son petit effet. Surtout quand on apprend, par une Sofia terrorisée, que si cela arrive, le seul moyen de s’en dégager est de lui briser la nuque ! Pauvre bête. Mais qu’on se rassure, R.I.P. ne fait pas dans « l’esbroufe ni dans le show gratuit »....

Des baleines à Veauce ? Non, des baleines à bosse !

Globalement, ils s’appliquent plutôt bien à jouer leur rôle sérieusement, même s’il faut reconnaître que quelques cours de comédie leur seraient fortement utiles. Preuve en est quand les deux chefs d’équipes se prononcent suite à un gémissement entendu. « C’est la première fois en cinq ans d’enquêtes qu’un tel son se fait entendre » fait l’un, alors que l’autre surenchérit en affirmant que ce gémissement lui a glacé le sang ! On n’y croit pas un seul instant. Eux non plus d’ailleurs… Pour accentuer le côté "docu" du programme, on nous repasse le son en boucle en deux versions : la version "bande sonore d’origine" et la version "bande sonore nettoyée", sans se soucier si le téléspectateur moyen comprend ce qu’est un "son nettoyé". Peu importe, on n’est pas là pour ça !
Pour conclure, l’un des fondateurs de R.I.P. nous assène la phrase du pro qui fait mouche : « Après analyse, on s’est rendu compte que la voix enregistrée (…) était sur une fréquence de 240 Hertz (Hz), et cette fréquence, nous dit-il avec assurance, ne rentre pas dans les fréquences de voix humaines ». Je ne peux m’empêcher de sourire car, naturellement, cette affirmation est fausse. Tout scientifique qui se respecte vous affirmera que l'étendue de l’échelle sonore de la voix humaine couvre en moyenne les fréquences (conversationnelles) de 750 Hz (dans les aigus) à 110 Hz (pour les graves) (7). Néanmoins d’autres sources font état d’une fourchette allant de 1500 Hz à 45 Hz (cela concerne essentiellement les voix chantées qui couvrent 5 octaves). Il est fort sympathique d’avoir une démarche scientifique, mais encore faut-il posséder quelques notions. De fait, ce son pourrait provenir de n’importe quoi ou de n’importe qui, et pourquoi pas du mystérieux locataire surprise comme nous le verrons plus tard dans l’émission…

Voici une autre hypothèse, a priori farfelue, mais qui mérite qu’on s’y arrête quelques instants.

J’ai soumis ce son à un ami qui à l’oreille absolue, en plus de posséder une maîtrise en musicologie et une formation en électro-acoustique. Cet ami a bondi à l’écoute de ce son "fantomatique" qui lui a semblé très familier. Je me dois d’ajouter que ce musicien talentueux est aussi impliqué dans une organisation mondiale qui milite pour la protection des baleines. Il intègre d’ailleurs le chant de ces mammifères dans ses travaux. Et il a mis le doigt sur une étrange coïncidence. En effet, le son des R.I.P, d’une fréquence de 240 Hz, ressemble étrangement au chant de la baleine à bosse (8). Il a fait un sonagramme d'un chant de baleine correspondant (ou similaire à l'écoute) au son des R.I.P et celui-ci a révélé le résultat d’une fréquence comprise entre 200 et 250 Hz ! Etonnant, non ?
Plus étrange encore. Malgré les différents "filtres" contenus dans la bande sonore, il a réussi, grâce à son studio d’enregistrement, à isoler, en partie, le son "surnaturel" de l’émission. Le sonagramme révèle deux choses troublantes : il révèle tout d’abord des infrasons (inaudibles pour l’oreille humaine) qui correspondent à la fréquence des infrasons émis par les baleines ! De plus, ce son est accompagné d’un souffle émettant un bruit d’eau. Ce qui n’est pas étonnant quand on sait qu’il est difficile d’isoler le chant d’une baleine à celui du remous de l’océan. On peut fortement le réduire mais pas l’éliminer totalement. Ceci est d’autant plus étrange que nous trouvons sur le site de R.I.P. deux articles consacrés aux cétacés, ainsi qu’un lien pointant vers un site de protection des mammifères marins, suggérant un intérêt pour ces créatures marines ! De là à imaginer des raccourcis, il n’y a qu’un pas que, par décence, je ne me permettrais pas de franchir… En y réfléchissant, peut-être que mon hypothèse est totalement absurde. En effet, chacun sait qu’il n’y a pas de baleine à Veauce ! Le littoral se situant beaucoup trop loin ! A moins que… Mais il en est ainsi de la rigueur et du fameux protocole scientifique de R.I.P.

Fin de la première nuit. Les hypothétiques fantômes peuvent dormir sur leurs deux oreilles, ils ne risquent rien !

L’invité mystère

Tôt le matin, la caméra s’immisce dans les chambres, façon "StarAc", et on assiste au réveil de toute l’équipe. Puis, c’est la remise du fameux tee-shirt estampillé du logo R.I.P. Ce rituel signifie à Sofia, Ô ultime honneur !, qu’elle fait désormais partie du club et est devenue chasseuse de fantômes en l’espace d’une nuit !

Rencontre avec Madame le Maire qui ne croit pas un seul instant au fantôme de Lucie. Originaire de Veauce, elle explique que les anciens propriétaires, excepté M. Tagori, n’ont jamais vu ou entendu parler de spectre au château. Puis, c’est le témoignage de la patronne du bar du coin qui, à propos de la hantise, s’interroge et se dit « pourquoi pas » ! On comprendra évidemment l’intérêt d’une commerçante face à ce nouvel attrait touristique pour le village !

Retour au château de tous les dangers. Nous voici arrivés à la séquence « rencontre du troisième type ». Sofia apprend qu’un vieil homme mystérieux vivrait reclus dans l’une des chambres du château. Elle part donc à sa recherche, frappant à chaque porte. C’est fort sympathique de la part des R.I.P. d’avoir prévu un petit jeu de piste pour la journée. C’est vrai que le temps doit être bien long à Veauce pour une célébrité. C’est la partie "soap" de ce "docu-soap", façon Fort Boyard. Elle trouve enfin la bonne porte, engage la conversation avec le "Père Fourasse" sans oser rentrer dans la pièce, mais ne reçoit pour seule réponse que quelques gémissements. Serait-ce les mêmes gémissements entendus la nuit précédente ? On pourrait le penser bien que je persiste dans ma « théorie de la baleine à bosse ». On n’en saura pas plus, car l’un des R.I.P. arrive brusquement pour mettre en garde Sofia contre cet homme qui décidément reste bien mystérieux. Il faut laisser l’étrange locataire tranquille, affirme-t-il. De toute façon, il ne parle pas. Le téléspectateur peut légitimement se demander quel est l’intérêt d’une telle séquence. Heureusement, comme les R.I.P. se plaisent à le clamer haut et fort, ils ne font pas dans « l’esbroufe, ni dans le show gratuit ». Fin de discussion.

De Scooby-Doo à Indiana Jones

Après cette séquence, hautement dramatique, digne des meilleurs épisodes de la mythique série animée « Scooby-Doo », nous rejoignons les responsables des R.I.P. dans les caves du château. Décidément, les responsables sont partout. Les caves sont inondées. Nous avons droit à une séquence que Nicolas Hulot n’aurait pas reniée. En effet, l’un d’eux fait, malgré lui, un plongeon dans les eaux glacées et répugnantes du château. Il conclut que l’endroit est décidément dangereux et qu’il ne faut surtout pas y amener quelqu’un. A l’instar d’Indiana Jones, les R.I.P. sont prêts à prendre tous les risques au péril de leur vie.

La deuxième nuit commence. Les ténèbres ont pris possession de la forteresse. Re-re-installation du matériel et re-re-briefing. Une bonne nouvelle : on s’aperçoit que l’équipe a enfin trouvé l’interrupteur permettant d’éclairer le QG ! L’équipe constitue des binômes et, à l’instar du célèbre chien détective et de ses acolytes, part explorer une nouvelle fois les lieux.

Nous suivons un binôme qui pénètre dans la forêt car, nous affirme-t-on, on aurait vu des ombres là-bas. Entièrement tourné à la caméra subjective, la séquence « Blairwitch » nous promet quelques frissons. La jeune fille du binôme commence à « voir des ombres partout et elle a trop peur » confie-t-elle. On le comprend, elle ne se sent pas très rassurée. Soudain, c’est l’affolement ! Le deuxième enquêteur panique et ne comprend pas ce qui lui arrive. Il sent une « présence invisible » l’agresser. Les mouvements aléatoires de la caméra et la musique particulièrement dramatique accentuent l’effet recherché. Digne des plus talentueux comédiens de l’Actor’s Studio, notre "expert" affolé affirme à qui veut l’entendre qu’il ne joue pas la comédie et que « ça va pas du tout là ! » et que « c’était horrible ». Ce qui est horrible, c’est surtout le jeu d’acteur ! Avec un minimum de talent, la séquence aurait gagné en crédibilité. La vérité, nous l’apprendrons, est plutôt simple. Notre professionnel du paranormal a chuté lamentablement dans un trou. Quelques ronces auront accroché le pauvre homme et joué le mauvais rôle de "l’entité". Malgré ça, notre spécialiste, encore tout tremblant, n’arrive toujours pas à s’expliquer ce qui s’est passé. Le boss, sûr de lui, lance un « de toute façon, on verra ça à l’analyse » ! Je me permets de lancer la question : l’analyse de quoi ? Du trou ? Des ronces ?
Alors, règle élémentaire pour tous les chasseurs de fantômes en herbe : faire un repérage des lieux, de jour, pour justement éviter ces mauvaises surprises. De plus, on peut s’interroger sur l’expérience de ces chasseurs de fantômes qui paniquent pour un rien. C’est compréhensible pour un néophyte, mais ça l’est moins pour ceux qui se sont aguerris aux techniques d’investigations dans les lieux hantés, à commencer par le sang-froid.

Un autre binôme décide d’y voir plus clair en retournant dans la forêt. L’angoissante attente commence. Le suspense est insoutenable. Stupéfaction ! Ils entendent des bruits ! C’est vrai que la présence de bruits dans une forêt, la nuit, est anormale… Soudain, alors que nos deux compères sont en communication par talkie-walkie avec le responsable, ils entendent un cri plutôt aigu. Difficile à dire en tant que téléspectateur mais ce bruit, notons-le, ressemble plus à une interférence qu’à autre chose. Il semblerait que notre ami Larsen se soit invité à la fête…

La porte ouverte à toutes les hypothèses

L’émission touche pratiquement à sa fin tandis que je reste sur ma faim. Tous les binômes ont fini leur ballade nocturne et sont revenus au QG. Pour l’instant, il ne s’est toujours pas passé grand chose. Néanmoins, les événements vont subitement s’enchaîner, comme à la fin d’un film de genre. Le coup de théâtre arrive à grands pas. En effet, chargé de surveiller l’écran de contrôle, l’un des enquêteurs se livre à la caméra : « J’étais en train de ranger… et je jette un coup d’œil sur le DVR [NDA : écran de contrôle], et je me rends compte que quelque chose a changé mais je n’arrive pas à savoir quoi… ». Précisons tout de même que le cadre à surveiller se limite à un mur et à une porte ouverte. Et j’insiste, ouverte ! Plutôt facile à surveiller, me direz-vous. Que nenni ! Du moins pas pour notre investigateur. Le responsable, lui, doit savoir puisqu’il est le responsable. On rembobine. Effectivement, l’œil du pro remarque immédiatement l’anomalie : la porte est maintenant fermée ! Damned ! C’est le choc parmi l’équipe habituée aux phénomènes paranormaux. La troupe se précipite sur place pour constater les faits, deux heures et demie après l’incident, et tente de reproduire le "phénomène" en question. Chacun y va de sa théorie et la met en pratique. Finalement, toute l’équipe déclame à l’unisson qu’il aurait été impossible pour qui que ce soit de s’approcher de la porte sans être pris par la caméra. Consciemment ou inconsciemment, c’est ce que l’on appelle en illusionnisme un beau détournement d’attention. Car pour être franc, il existe, dans ces conditions, différentes méthodes pour reproduire ce "phénomène", sans être filmé par une caméra. Méthode, vous le comprendrez, qu’il m’est impossible de révéler ici, par déontologie pour la profession des magiciens. Néanmoins, je peux vous guider sur des pistes qui vous donneront matière à réflexion. J’en profiterai aussi pour rappeler quelques règles de bases lors de la pratique d’une chasse aux fantômes. Nous prendrons comme exemple cette mystérieuse porte.

Vous vous demandez certainement comment cette "étrange" porte a pu se fermer. La vraie question ne réside non pas dans le comment mais bien dans le pourquoi. Plutôt que de vous triturer les méninges en focalisant votre intellect sur le "phénomène", projetez-vous en arrière et posez-vous les bonnes questions :

1. Dans l’hypothèse où cette porte n’a aucun lien avec la hantise, pourquoi filmer la porte de cette façon ? Il y a là une absurdité.
2. Dans l’hypothèse où la porte possède un lien avec la hantise, pourquoi vouloir la filmer en position ouverte et de dos ? Car, d’après la propriétaire, c’est le phénomène inverse qui se produit régulièrement : au petit matin, une porte se retrouve mystérieusement ouverte alors qu’elle était fermée à clé la veille.
3. Si cette porte a une importance, pourquoi ne pas la sceller et la filmer selon le protocole basique que tous les chasseurs de fantômes connaissent ?
4. Si cette porte a une importance, pourquoi la surveillance de cette dernière n’est assurée que par une seule caméra ? Pourquoi, par exemple, n’y a-t-il pas une seconde caméra de l’autre côté de la porte ?
5. Pourquoi avoir précisément choisi cet angle de prise de vue ? Car, à l’inverse, en orientant la caméra vers la porte ET son encadrement, donc en filmant aussi le couloir, il aurait été plus facile de démontrer ce qui a pu réellement se passer.
6. Pourquoi n’y a-t-il pas de détecteur de mouvement autour de cette porte qui aurait permis aux R.I.P. d’être avertis en temps réel ? Car, comme le dit si bien le responsable, le "phénomène" s’est déroulé deux heures trente avant que l’équipe ne s’aperçoive de quelque chose. Donc bien trop tard pour mettre toutes les chances de son côté et résoudre cette énigme.
7. Pourquoi, au moment du "phénomène", n’y a-t-il pas d’observateurs présents devant les écrans de contrôle ? Compte tenu des conditions citées ci-dessus, cette absence d’observateurs au moment crucial rend caduque toute tentative sérieuse de démontrer la véracité du phénomène en question.
8. Pourquoi, en fin de course, la porte opère un très léger recul qui laisse suggérer une traction non contrôlée de la fameuse porte ?
9. Cerise sur le gâteau : pourquoi, malgré leurs "compétences" et leur "rigueur" dans l’analyse, n’ont-ils pas vu, ou plutôt ont-il sciemment passé sous silence une ombre très suspecte ?
10. Enfin, pourquoi cette ombre très fugace mais néanmoins bien présente, juste sous le gond inférieur de la porte, apparaît-elle quand cette dernière se ferme "mystérieusement" ?

Vous le voyez ici, les pourquoi sont nombreux et vous donneront quelques indices pour vous mettre, lentement mais sûrement, sur la voie du comment. Élémentaire, mon cher Watson !

Filmer la porte comme elle a été filmée laisse la porte ouverte, si j’ose dire, à toutes les hypothèses, y compris à celle d’une intervention humaine. Attention, je n’accuse personne. Je dis simplement que, dans ces conditions, il est possible de reproduire ce phénomène sans être vu de la caméra. D’où l’importance pour un chasseur de fantômes de s’initier aux rudiments de l’illusionnisme, autant technique que psychologique. Et s’ils sont vraiment sincères, une autre hypothèse me vient à l’esprit : leurs méthodes d’investigations et la façon dont ils ont mis cette porte sous surveillance laisse penser qu’ils ignorent, tout simplement, les techniques de base des chasseurs de fantômes. Car, rappelons-le, hormis la poudre aux yeux que cela peut générer dans ce cas bien précis, le matériel high-tech, aux enjeux limités, ne reste qu’un outil parmi d’autres dont il faut faire usage avec précaution.

Enfin, je trouve étonnant que nous ayons le coup de la porte-qui-se-ferme-toute-seule justement en fin de programme. Scénario oblige ! En vérité, nous ne saurons jamais ce qui s’est réellement passé. Car nous autres, pauvres téléspectateurs que nous sommes, n’étions pas là. Finalement, avec la rigueur et le sérieux qu’ils se prêtent, il nous reste à faire entièrement confiance aux R.I.P. sur ce coup-là ! Entièrement confiance. J’ai du mal à l’écrire. Surtout quand l’un d’eux nous dit avec un doute mal dissimulé : « Nous étions en présence… d’un vrai phénomène paranormal ! »

Nous voici arrivés à la conclusion de ce "docu-soap" à ne plus faire croire aux fantômes. Ont-ils prévu une fin à la « Scooby-Doo » ? En clair, allons-nous démasquer un hypothétique complice qui aurait joué le rôle du vieillard reclus dans sa chambre et gémissant telle une créature issue du monde de Cthulhu ? Non absolument pas ! La plaisanterie va jusqu’à son terme, avec la conclusion hâtive et sans appel de l’expert en chef : « Une porte qui se ferme toute seule, ce son enregistré… confirment qu’une activité paranormale est présente dans le château de Veauce ! ». Rires. Applaudissements. Rideau.

L’émission au concept « inédit et original, jamais vu en France » s’achève sur l’image d’un classeur qui se referme. Affaire classée ? A l’intérieur, d’autres titres nous interpellent : « Le Triangle des Bermudes », « NDE », « La terre creuse », « Lincoln », etc, suggérant des suites. Est-ce bien raisonnable ?

Un "docu-soap" sur la pente savonneuse…

Vous l’aurez compris, chers amis lecteurs, amateurs de vraies chasses aux fantômes, cette émission, basée sur une surabondance d’artifices, n’a rien de bien sérieux et n’a pas convaincu. En tous cas, pas moi. Les fictions, à défaut de vouloir être crédibles, sont divertissantes et amusantes. Le programme R.I.P. n’a pas, selon moi, ces deux qualités….
On ne peut cependant pas leur en vouloir. Sauf que, quand ils disent avoir une démarche scientifique, qu’ils affirment filmer la réalité et ne pas faire « d'esbroufe, ni de show gratuit », ils ne sont pas tout à fait honnêtes. Il aurait été plus élégant de leur part de clairement annoncer la couleur de cette fiction, vendue, dans un flou trompeur, comme un documentaire. Toute la force de cette émission réside dans une réalisation énergique, voire nerveuse (trop peut-être car épuisante et lassante à la longue), le travail de l’image (rien à dire de ce côté-là !) et une musique aux accents hollywoodiens qui habillent ce produit marketing, sans quoi nous aurions une coquille vide qui ne tiendrait pas ses promesses.

Pour leur défense, certains esprits chagrins pourraient me rétorquer que les R.I.P. ont été les pauvres jouets du monde impitoyable de la télévision et que W9 leur a imposé, après signature du contrat, des contraintes au risque de dénaturer leur concept. Faux. Une fois l’accord passé entre les deux parties, nul ne peut changer à sa guise la mouture de l’émission. Les R.I.P. n’ont donc aucune circonstance atténuante et doivent assumer l’entière responsabilité de cette mésaventure télévisuelle.
D’autre part, selon leurs propres allégations, ils ont coproduit un concept dont ils sont les seuls instigateurs. Je n’irais pas trop vite en besogne, si j’étais eux, car on se souvient trop de la polémique qu’avait nourrie Laurence Boccolini il y a quelques mois quand les médias annonçaient ce projet. D’autres avant eux, et je ne surprendrais pas ceux qui me connaissent bien en disant que moi y compris, avaient déjà envisagé des concepts télévisuels inspirés des chasses aux fantômes, sans trouver la forme idéale échappant aux avidités d’une télévision à grand spectacle. De fait, W9 a fait son choix. Etait-ce le bon ? L’avenir le dira.

Malgré les déceptions, dont celle que les R.I.P. m’ont fait subir, je crois toujours fermement qu’il est possible de traiter à la télévision du sujet des lieux hantés. D’une façon plus intelligente évidemment. Les documentaires « Traqueurs de Fantômes » (9), « The Twilight Hour » ou encore le concept anglo-saxon « Most Haunted » nous l’ont démontré. Malheureusement pour les R.I.P., après une audience confidentielle si l’on en croit les chiffres, on est en droit de se poser deux questions : les diffuseurs auront-ils le courage de programmer une autre émission traitant du même thème, sous un angle différent ? Je le souhaite sincèrement. Enfin, après cet essai, non transformé d’après moi, la chaîne W9 osera-t-elle persister dans cette voie sans issue ? J’ose espérer que non, ne serait-ce que par respect pour le monde de l’invisible…

E.F.

*Spécialiste de l’histoire des fantômes et des phénomènes paranormaux, Erick Fearson travaille sur le terrain depuis vingt-cinq ans, en France et dans divers pays d’Europe. Il a publié en octobre 2008 un « Manuel du Chasseur de Fantômes » aux éditions JC Lattès.

18 commentaires:

Amaury a dit…

Quelle lecture passionnante. J'ai bien ri et aussi bien pleuré... je ne connaissais pas cette émission (je n'ai pas la tnt, pauvre de moi... ou pas), mais après lecture, je crois que je n'ai pas tellement envie de la connaître. Je suis du même avis que M. Fearson même si je n'ai aucun don particulier (illusioniste, mentaliste, sensitif) et je trouve ce genre d'émission grotesque. Toutefois, j'aimerais bien m'aventurer dans ce fameux château de Veauce. L'article sur Maison-Hantee.com et celui sur le livre de Simon Marsden, La France hantée, m'ont vraiment interessé et même si il n'y a pas de vraie hantise en ces lieux, l'histoire et la légende émanants de ces vieilles pierres et de cette magnifique architecture se suffisent à elles mêmes. Un lieu propice à mon imagination et aussi pour y faire de belles photos. Bravo pour l'article en tout cas !

Anonyme a dit…

cet article m'a soulagée !!!
j'ai regardé l'emission et en tant que novice voir meme disons le en inculte elle m'avait laissé un sentiment desagreable, les termes de blair witch, ghost boster, sensationnel, mascarade nous etaient venus avec mon mari mais surtout une grande deception !
cette emission encore une fois me semblait decredibiliser tous nos espoirs en matiere de "chasse aux fantomes", et du coup je ne savais plus si je devais remettre en doute cette emission ou mes propres idées sur le sujet

quand on n'y connait pas grand chose mais que l'on respecte profondemment ce sujet, on a toujours peur de se leurrer dans ses propres croyances...

je me trouvais soit disant face à une équipe d'expert et pourtant tout me semblait faux, voir ridicule, pour ne pas dire debile( le vieux monsieur qui ne parle pas)...
est ce que finalement tout ce que l'on pouvait croire dans ce domaine n'etait que simples illusions ? est ce que les soit disant experts n'ont que ce genre d'investigations pour affirmer que les manifestations existent ?
Meme pour emettre un avis sur l'emission, je me sentais trop novice pour affirmer haut et fort que cela ne pouvait etre ainsi ..

Alors en lisant votre article , apres justement avoir lu votre livre et avoir ainsi la certitude que vous au moins etes un expert dans le domaine, j'ai ressenti un grand soulagement ! Nous n'etions pas dupes ! et tous nos espoirs de voir un jour des investigations serieuses à ce sujet peuvent exister !
cet article est en plus extremement precis, il permet de confirmer votre rigueur Mr fearson, dans vos analyses, tous les points suspects y sont abordés techniquement ...et démontés, on ne peut qu'etre convaincu, encore une fois, de votre professionnalisme !
que l'equipe de rip soit sincere ou non, ou plutot plus encore si elle est sincere , qu'elle laisse la place à de vrais experts ou du moins qu'elle accepte de recevoir les conseils de pros afin d'arreter de decredibiliser ce domaine !
je vous le dis Mr fearson il serait d'utilité publique que des professionnels comme vous soient sollicités pour enfin mettre en plein jour un vrai documentaire sur le sujet, encore faudrait il que les producteurs soient respectueux de ce domaine et cherchent la verité plus que le sensationnel !
En tout cas merci d'avoir réparé les quelques degats faits par cette emission qui m'avait laissé un gout amer et avait permis aux rationnels de ce delecter face à de telles absurdités !
un grand merci !

amicalement
valérie

Anonyme a dit…

J'ai raté ce programme mais après lecture de l'excellent article d' Erick, je n'ai pas de regret.

Du coup, je vais continuer à visionner mes dvd de Ghost Hunters - Back from the Dead .

Merci de cet analyse.

Amic,
Olivier

Anonyme a dit…

Bonjour,

Avant toute chose je préciserai que les propos qui vont suivre n'ont en aucun cas le but de lancer RIP dans une croisade anti-Fearson, ou n'importe quel autre propos qui pourrait sortir de la bouche de personne mal intentionées, dont le seul amusement serait de déclencher une guerre calomnieuse.

Mr Fearson, au même titre que Monsieur Marsden, je respecte votre experience, vos connaissances et vos travaux qui ont fait avancés certains points du phénomène Hantise.
Suite à l'émission de l'étrange nous étions affligés de voir qu'il s'était ouvertement moqué de vous, et avions pris votre défense, pointant du doigt le monde des médias et de la TV. Je suis effectivement surpris par tant de haine réciproquement venant de votre part...
Par un manque d'humilité certain, nous étions persuadés que nous pourrions dans une première émission faire différement, undergound, respecter l'univers du paranormal afin d'attirer les aguéris. Mauvaise pioche...je n'ai pas envie de polémiquer sur vos propos infondés de contrats, ou autre : Il n'y en a eu aucun entre la chaine et la société de Prod adaptatrice; La chaine, le client, décide. Point, aucune de nos lois ne peut prévaloir. Mais c'est en se cassant la gueule qu'on apprend à marcher.
Afin de ne pas m'étendre sur vos propos calomnieux, diffamatoires, je ne dirais que la chose suivante : Il y a une différence immense entre Notre docu-soap, et celui diffusé à la TV dont nous n'avons pas eu la moindre décision à prendre...

Les passages sur la baleine m'ont horrifiés...Les détails sur la porte m'ont fait palir de déception...Mais toutes les bandes originales ( Mini-DV) sont disponibles si vous voulez les analysés vous même. Mais pensez croire que nous avons incorprés un chant de baleine me dépite...Quand à la porte, les analyses, protocoles, sont aussi tous disponibles vidéos compris, les choix de l'emplacement et autre. Pourquoi vous n'avez rien vu? Le monde de la TV préfère les casque de vélos...Point je ne m'étendrai pas.

Quand au concept, il n'est jamais sortie des bureaux de RIP. L'original, scripté, n'est pas celui que W9 a diffusé puisque c'était un simple évenementiel test d'audience ou un people était nécessaire...venant de votre part, Pensez que nous l'avons invité de notre plein gré me chagrine...Quand aux médias, et leur soit disant concept NOUVEAU INEDIT, pensez que RIP est directeur du Dauphiné, Hebdo, Journal X, Journal Y, Magasine people Z et que ce sont nos mots...C'est vraiment affligeant. Quand a Boccolini, avec un peu de jujotte vous auriez remarquez que nous étions inscrit comme association en Décembre 2006, que des reportages antérieurs ont déja été fait, et que non, nous n'avons rien volé à personne...

Cependant j'exprime toujours autant de respect pour vous, et votre ouvrage, excellent d'ailleurs. Mais j'aimerais vous faire une offre. Aux vues du résultat final sur une chaine grand public, de la façon dont notre passion, l'équipe, la globalité a été tourné en ridicule, la suite se fera sans aucun doute de manière très différente en auto-production avec des partenaires plus petits, mais authentiques...Qui ne font pas dans le tape à l'oeil, maintenant on est prévenu...C'est surement ce que vous avez du vous dire implicitement après votre expérience pour la soirée de l'étrange...
Bref je vous invite dans le plus grand respect a voir, ce que l'émission na pas retransmis. A venir partager une enquête avec nous, voir nos protocoles ( si ennuyeux pour la Tv ), nos démarches, mais aussi partager votre expérience. Vous pourrez ainsi juger vous même de notre action, réelle, sans blague, mensonge, artifice, ou remplacement sonore comme vous l'insinuer maladroitement...
Ainsi vous pourrez exprimer un jugement non pas subjectif nourri de la presse, et la magie de la TV grace aux finals cuts et au grand ponte de la TV consomation...Mais plutot un jugement objective digne de votre expérience.

Cordialement
Anthony

Anonyme a dit…

Critiquer un programme quand on participe au même, n'est-ce pas un peu facile ? Je parle bien sûr du programme de TF1 que vous avez drivé Eric. Est-il d'une qualité supérieure par rapport au programme RIP ?

Ca me fait rire, quand je vois que les gens qui gravitent autour du mode du paranormal ne font que se tirer dans les pattes. Après tout, je crois qu'on est toujours le con de quelqu'un alors si RIP sont les vôtres, vous êtes peut être le leur ? Sérieusement, vous devez être au courant que le prisme de la télé, déforme tout. C'est pour celà que dans l'émission de TF1, vous n'êtes pas passez aussi pour un expert...

Bizzarement l'objectivité annoncée en début d'article s'estompe ligne après ligne, c'est pour cette raison que je m'en passerai pour la suite. Vous vous érigez en inquisiteur, mais qui êtes vous ? RIP n'a rien de professionel, à ce que j'ai lu, l'étes vous ? Si oui pourquoi ? Parce que vous avez 25 ans d'experience sur le terrain, vous êtes apte à juger. Personellement je ne pense pas. Si je devais comparer la chose, je prendrai le foot (c'est très "normal"). Un joueur peut être professionnel de 16 à 40 ans. Mais surtout au foot, il n'y a pas de diplôme professionnel qui vous assure une place. C'est exactement pareil avec le paranormal. Ce sont les résultats qui font le professionalisme. RIP à été vu par plusieurs centaines de milliers de personnes et ils ont leur propre émission. Ils sensibilisent ces personnes au paranormal, mettent en lumière ce sujet, à travers ce qu'ils font. Vos livres touchent-ils autant de monde ? Non, quand je lis le titre de votre dernier ouvrage (« Manuel du Chasseur de Fantômes »), je me dis que RIP et vous avez en tout cas un point commun : vous faire de l'argent autour de la chasse aux fantômes. Et dans votre critique subjective de l'émission, je ne vois qu'une peur de la concurrence. Je me trompe ? Ou votre livre est gratuit ? En tout cas ce qui est sûr c'est qu'il est sûrement destiné à des personnes férues paranormal, car la moindre vulgarisation sur le sujet, reviendrai à vous mettre au même niveau que RIP. De plus, je ne vois pas ce que la traduction du tatouage d'un des participants à d'objectif...Encore un deuxième point commun peut-être, le culte de l'image, renforcée par l'emploi de la troisième personne du singulier, pour présenter les articles concernant vos propres enquêtes, dont vous êtes l'auteur. Je m'interroge une fois de plus alors, le chasseur de fantômes doit avoir un "style" définit selon vos critères.

Alors oui, certes vous avez une belle plume, dont vous vous servez pour défendre votre passion. Mais n'oubliez pas que vous n'avez pas le monopole du paranormal, et encore moins celui de sa crédibilité. Le premier expert à mes yeux sera celui qui fera avancez les choses sur le sujet paranormal. Et pour l'instant RIP et vous en êtes au même de professionnalisme. Et je ne crois pas qu'un don de mentaliste, soit préferable à un thermomètre laser pour obtenir des réponses sur les hantises. De plus j'accorde autant de crédit à la romance de vos rapports d'enquêtes, qu'à l'aspect téléréalité de l'enquête de RIP.

Voilà à peu près la moitié de ce que je pense. Et vu que je suis "jeune" et pas de RIP, je ne suis pas étudiant (étrange ???) mais professionnel dans l'informatique. Et oui, on ne juge pas un livre à sa couverture...C'est pour ça que je n'en lis pas, je préfère la télé.

princesse8371 a dit…

Super l'Article de MR FEARSON!
Je n'ai pas regardé l'émission, mais tout ce que je peux dire, c'est que les gens inventeraient n'importe quoi pour faire de l'audimat
Je suis médium, et ce que j'ai pû voir ou vivre depuis, je sais bien que les fantômes, la mort, les milieux hantés sont de plus en plus mal exploités, et je le regrette profondémment!
Bientôt, ces gens feront "une starac dans une maison fantôme"!!
Il n'y a plus aucun respect
Merci M. FEARSON d'ouvrir les yeux aux personnes qui ne savent pas et de vouloir faire taire les mauvaises langues!

Anonyme a dit…

j'ai regardé cette émission et je l'ai trouvé plutôt ringard. On fait du sensationel avec des sois disant people qui n'y connaissent souvent rien de même que l'equipe de production.
C'est pourtant pas difficile de faire une emission interessante, la france dispose de très bon médium, a vu grandir sur son sol allan kardec, maitre philippe de lyon, marthe robin... certain pays qui regarde ce qui ce fait chez nous en matière de paranormal doivent trouver ca plutôt "naze". Je pense qu'il faudrait une emission du style que l'on voit sur arte, à une heure de grande écoute, avec des intervenant reconnus sans aucun sensationnel, ni star à paillette.

Ag'naremus a dit…

bonjour,

je suis exaspéré de voir que la tele ne cherche que le sensationnel sans allez plus loin... serieusement, faut arreter, y'en a ras le bol de voir la tronche d'une barbie effrayé par un courant d'air, ca n'apportera aucune reponse!!! quittes a faire une emission sur le paranormal, autant que les invités soit des gens de metiers et pas le premier trou fion qui a un cd a vendre... si les gens veulent voir la tronche d'une nana effrayé, ils vont voir vendredi 13 (remake de michael bay sortant bientot!!!), le halloween refait par rob zombie ou n'importe quel FREDDY ou SCREAM. Mais si des gens veulent voir du paranormal, ils n'ont aucune envie qu'un Dechavanne (meme si j'apprecie bcp ce qu'il fait) ne fasse passer des gens pour des cons au telephone en se foutant de leur gueule avec des invités comme omar et fred qui n'ont rien a foutre la car ils n'ont pas l'air de croire que de tels phenomenes existent... et puis, que l'on arrette de nous ressortir toujours les memes reportage sur les memes lieux hantés ou supposés hantés... faudrait voir a varier!!! mon trip serait de prendre une dame blanche en stop (j'etudie la question, étant dans un coin ou il y'en aurait 2), bah si ils veulent, ils me passent le matos et je me debrouille, et ce sera sans guest "alacon" mais juste avec des gens de metiers!!!
enfin bref, je crois avoir bien résumer ma facon de voir ses emissions... désolé si j'en choque, mais la, rien que le fait de devoir payer une redevance tele parce que j'ai un ordinateur pour voir de la merde infame pareil...
Ag'naremus

Anonyme a dit…

Ah là là !! Si j'avais su je n'aurais pas perdu mon temps à regarder cet imbroglio de séquences tournées à Veauce, séquences entremêlées d'anomalies repérées par Monsieur Fearson et placées dans son article, cette série cumule les aberrations,absence de sérieux, bref merci W9!! un autre choix de concept concernant le paranormal aurait été peut être plus judicieux, mais enfin !!! D'ailleurs on se demande bien ce que l'on peut en retirer de tout ça, et bien simplement que l'on se fiche du monde !!!! Malheur ! y auraient il eu des trucages ? il semble que oui malgré l'acharnement de Rip à dire "si vous voulez on peut vous montrer que ceci que cela". Heureusement que Monsieur Fearson est là pour pour mettre la puce à l'oreille, de s'adresser au public qui en a marre de se laisser berner. Et oui ! pauvre de moi ! moi qui pensais trouver enfin quelque chose d'innovant, intéressant, sans bazar avec des oh, des ah! apprendre qu'il faut casser la nuque à une chauve souris pour s'en débarrasser en cas d'attaque sournoise et atterrissage dans les cheveux de l'invité !!! j'avais mais il n'y a pas que moi envie d'un grand bol d'oxygène, je n'ai même pas eu en regardant ces fichues séquences de rester sérieuse, mais de rire à l'une d'entre elles quand un grognement sournois s'est fait entendre derrière une porte !!! Benny Hill n'aurait pas fait mieux !! je me suis dis "tiens" avant de voir l'émission, quelque chose qui pourrait peut être décridiliser le paranormal mais à vrai dire je n'y pensais pas trop. Oh que déception ! des gens inexpérimentés faisant croire à la limite qu'ils possèdent des connaissances approfondie, se mesurant presque à Monsieur Fearson. Dans cette émission un regain de déjà vu dans les vêtements, la panoplie, jusqu'aux attitudes qui me rappellent une émission d'investigation américaine. Je dirai même un regain d'existence de baleines à bosses derrière des sons soit disant paranormaux qui masquent tout cela, alors mystère !!! j'espère surtout qu'Erick Fearson n'entachera pas sa réputation auprès de RIP qui lui propose gentiment de partager une enquête avec lui, car contrairement à lui, l'absence d'objectivité concernant ce qui a été fait, mais aussi l'absence d'analyse restent foncièrement inexistante ainsi que le professionnalisme dans ce domaine, trop d'anomalies constatées, souhaitons qu'il n'y ait aucune suite à cela mais qu'une chaîne se réfèrent à des concepts plus sérieux, innovants, car cette investigation basique mais aussi plagiat semble t'il d'une autre émission française n'apporte rien. Ou
sont les concepts de qualité comme celles diffusées en Grande Bretagne avec des médiums par exemple mais qui ont au moins une chose positive : découvrir et apprendre ce qu'est une investigation avec une tournure enrichissante.
Surtout surtout ne pas compter sur des gens qui malheureusement s'approprie un savoir visiblement absent. Au fait, si vous passez à Veauce, n'oubliez pas vos palmes pour les baleines dans le château !!!! trop décevant, je pleure !!!

Anonyme a dit…

Et bien! Merci pour cet article qui ne manque pas de piquant et d'humour pour dire des choses avec lesquelles je suis d'accord!
RIP, on a l'impression d'être berner! Comme d'habitude avec ce genre d'émission en France! Pour celui qui espère en savoir plus sur le paranormal avec cette émission...Il a du être déçu ou complètement destabiliser devant une telle mascarade! Rien de très sérieu même si ils ont voulu nous en mettre plein la vue! J'ai été déçu également comme à l'habitude. A quand une réelle émission, faite avec sérieu et des personnes réellement compétentes? sans avoir une fifille "célèbre" qui piaille et cris au secour! fantôme!! c'est navrant. Un peu de sérieu ne serait pas de trop! La célébrité n'est pas obligatoire pour faire monter l'audimat! Les gens sont déjà assez intéresser sur ce sujet sans ça! Ils nous restent pas mal de chemin a faire en France. Comme une autre personne l'a dit sur son commentaire, je préfère encore regarder Ghost hunters!!

Merci encore pour cet article!

joelle a dit…

merci MS fearson d avoir remis les pendules a l heure en ecrivant cet article ;en tant qu homme ayant 25 annees d experience vous avez tout a fait le droit de defendre vos convictions et de ne pas adherer a ce genre d emission idiote;il y a des personnes tres competentes en france pour nous parler de tous ces sujets(investigations sur les hantises; memoire des pierres et mediumnite...
ce serait beaucoup plus interessant et enrichissant pour tous ceux qui se passionnent pour le paranormal...et pour les autres lisez le livre d erick fearson' manuel du chasseur de fantomes' qui est excellent!!!
vous constaterez les inepties contenues dans cette emission

Anonyme a dit…

J’ai regardé l’émission, et si je ne suis pas aussi vindicatif que M.Fearson, j’avoue que celle-ci m’a laissé de marbre. J’ai vu par le passé des émissions plus intéressantes. Cependant, je respecte le point de vue de chacun et je peux comprendre qu’une certaine catégorie de téléspectateurs a apprécié ce divertissement, notamment des jeunes adolescents en mal de sensations fortes. Comme on dit, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Fallait-il en faire la critique ? Bah… je dirais que chacun voit midi à sa porte. Personnellement, je m’en serais abstenu car ça n’en valait pas la peine.

Mon but ici n’est surtout pas de créer une polémique sans fin. J’aimerais juste réagir au post plus haut de « Monsieur Anonyme qui ne lit pas ». Ses arguments ne me semble pas totalement justifiés. Pour être honnête, je précise que j’ai eu l’opportunité de rencontrer et eu la chance de discuter avec M. Fearson à deux reprises. La première fois, c’était il y a quelques années et la seconde peu de temps après cette fameuse soirée de l’étrange avec E. Angeli. Ces deux rencontres se sont faites à chaque fois après ses fameuses démonstrations de mentalisme. Pour être sincère et sans faire le « lêche botte », je peux affirmer que Erick Fearson est réellement accessible, humble et généreux quand il s’agit de partager ses connaissances. Il est d’ailleurs un véritable érudit en la matière. En plus, il pourrait « se la jouer » vu son parcours. Ce qui n’a pas été le cas lors de nos deux rencontres, loin de là. Il aurait pu aussi me snober ou ne pas prendre de temps avec moi ou avec tous ceux qui étaient présents ce soir là. Ce qu’il n’a pas fait, malgré l’heure tardive et après une prestation que j’imagine épuisante qui a duré plus de 2 h et demi. Mais ceux qui le connaissent, pourrons mieux en parler que moi et certainement confirmer mes impressions. Alors c’est vrai qu’on pourrait lui reprocher sa franchise un peu brutale parfois, ainsi que son sens de l’humour noir et provocateur qui ne plait pas à tout le monde. Mais nul n’est parfait.

Nous avons d’ailleurs parlé ce soir là, de cette fameuse émission de l’étrange. Il a été le premier à être déçu du résultat et à assumer son intervention, même s’il n’était dans cette histoire que la dernière roue du carrosse. Mais je n’en dirais pas plus car ce n’est pas de mon ressort. S’il veut s’exprimer sur le sujet, je pense qu’il le fera lui-même. En effet, si M. Fearson a la critique facile, notons qu’il l’a aussi pour lui-même. Il n’hésite pas à s’auto-critiquer et à critiquer les émissions dans lesquelles il apparaît. Pour s’en rendre compte, il suffit de lire sa prose dans la partie « Chroniques Médias » de Maison-Hantee.com. Mais encore faut-il faire l’effort de lire. On pourra dire ce que l’on veut mais on ne peut pas lui retirer cette honnêteté intellectuelle et l’accuser de complaisance. Quant à l’argument qui veut que toutes les personnes qui gravitent dans le monde du paranormal se tire dans les pattes, je ne vois pas à qui ou quoi vous faites référence exactement. Mais je ne pense pas que ce soit à M. Fearson que vous faites référence. Pour s’en rendre compte, il suffit d’explorer encore une fois Maison-Hantee.com pour voir le nombre de personnes issues de l’univers du paranormal – connus ou moins connus – que M. Fearson met en avant dans ses différentes rubriques. Du coup, ça montre aussi qu’il ne se garde pas, comme vous le dites, ce monopole du paranormal. Comment pourrait-il le faire d’ailleurs ?! D’autant que s’il voulait le faire, il n’aurait pas rédigé le Manuel du chasseur de fantômes. Car à l’intérieur, il explique en long et en large comment conduire une chasse aux fantômes. Toutes les techniques et tous les détails sont là pour celui qui se donne la peine de lire le livre en question ! S’il craignait la concurrence et voulait se garder le monopole, il n’aurait certainement pas révélé tous ses secrets. Quant à vouloir faire de l’argent avec ce livre, je ne pense pas qu’on devient riche en écrivant un livre aujourd’hui, excepté peut-être de rares auteurs médiatiques comme Werber, Musso, Grangé ou Nothomb. Difficile de faire de l’argent avec l’écriture, surtout sur un sujet comme les fantômes ou le lectorat est quand même confidentiel. Il y a des moyens plus rapides pour se faire de l’argent facile, ne croyez-vous pas ? D’ailleurs vous le suggérez dans votre commentaire en vous demandant si ce livre touche beaucoup de monde. J’ai bien sûr lu cet ouvrage très bien écrit, qui est en effet un livre de vulgarisation comme vous le supposez. Mais la vulgarisation n’est pas forcément péjorative. La preuve dans ce livre où justement E.F n’est pas tombé dans le piège du côté spectaculaire et racoleur du sujet. Ce qui n’a pas été le cas avec l’émission des RIP. Ces derniers étaient-ils responsables ? Je ne jugerais pas, car je ne connais pas les tenants et les aboutissants de l’émission. Bien sûr, et là je vous rejoins, on peut sensibiliser le public à ces phénomènes et de différentes manières. Cependant, on ne peut pas faire ça n’importe comment et à n’importe quel prix je pense. C’est peut-être ce qu’a voulu dire E.F dans sa critique.

Enfin, je ne vois pas où il est dit qu’un talent de mentaliste est préférable à un thermomètre laser (ou n’importe quel autre instrument d’ailleurs) pour une chasse aux fantômes. D’autant que Erick Fearson utilise aussi cet instrument comme il l’explique très bien dans son livre. Mais pour le savoir, il faut justement le lire ! Mais bon… libre à vous de préférer la télé à la lecture. On se cultive comme on veut après tout.

Pour conclure, je profite de cette petite bafouille pour remercier toute l’équipe de Maison-Hantee.com pour tous ces articles et dossiers vraiment passionnants depuis toutes ces années. Je connais le site depuis 2002 et je ne m’en lasse pas. La mine d’informations qu’on peut y trouver est assez impressionnante et de qualité. Je ne sais pas depuis quand existe le site, mais il était déjà bien fourni quand j’ai commencé à surfer dessus. J’espère que vous continuerez sur cette lignée.

Bien à vous.

Greg.

Dark Alex a dit…

Bravo Erick,

Article perspicace et captivant du début à la fin. Ce n'est pas parce que nous sommes à la recherche du "Monde de l'Invisible" que nous devons être aveugle et croire à la médiocrité.

Emeric a dit…

Mais Erick pourquoi ne pas monter une équipé de "vrais" chasseurs de fantômes et réaliser le pendant de l'émission Most Haunted en Angleterre? Il y a tellement de lieux inconnus a explorer en France!!,
et de grâce pas de people dans ces émissions, ça décrédibilise completement...
quant à moi je retourne regarder un épisode de Most Haunted !!
Emeric

Anonyme a dit…

Bravo pou l'article, il est tout simplement génial comme d'habitude. J'ai énormément ri et ne regrette pas d'avoir rater cette émission. Laissons place à de vrais experts ce sera nettement plus instructif.

Manu a dit…

tout ceci n'étant que racolage, je ne vois rien d'autre à ajouter à ce qu'a dit Erick Fearson... Toutefois... non, je préfère que le concept TAPS reste au états unis et que le paranormal garde son statu de "sous-terrain" dans l'hexagone. Laissons les gens croire ce qu'ils veulent et les passionnés réaliser concretement leurs enquêtes sans aucun enjeu financier... Une fois de temps en temps à la télévision pourquoi pas? Mais pas de manière régulière. Il suffit de prendre pour exemple les "soirées de l'étrange" pour y voir que le côté évenementiel s'épuise très vite et sur 190 minutes d'émission, seules une vingtaine sont plausibles et interessantes.

Anonyme a dit…

je suis tout à fait d'accord pas du tout crédible, je déteste ce programme.J'aime Ghost adventure qu'en pensez vous?je le regarde sur internet.

Clem a dit…

Bonjour Mr Fearson, je ne connaissait pas "votre" site avant aujourd'hui et j'ai été surpris d'y lire plusieurs commentaires sur l'émission "RIP". M'intéressant à la "chasse aux fantômes" et bénéficiant de plusieures chaines, je me suis alors mis a regarder toutes sortes d'émissions et il est nettement plus facile et agréable de suivre une émission entièrement en français tel que "RIP". Après plusieurs "épisodes" de leur émission, j'ai commencer à me poser certaines question les concernants, telles que pourquoi lorsqu'ils parlent un à un en sent une certaine retenu ou bel et bien une sorte de jeu d'acteur non paufiné. Outre cela, j'ai trouver étrange leurs différentes atitudes a plusieurs moments, comme par éxemple beaucoup de "bla-bla" concernant leurs équipements électronique et ce qui me pousse le plus à me méfier c'est leur 4x4 leur fourgon et leur sweats et T-shirts sérigraphiés comme s'ils souhaitaient faire de la pub à outrance. Je serais ravi d'avoir la chance de pouvoir un jour comparer une "chasse au fantômes" avec vous ou seul grâce au données contenues dans votre ouvrage, à une chasse faite avec l'équipe de RIP (c'est beau de rêver).

Tout cela pour conclure que j'ais de drôles de ressentits sur l'émission RIP. Je ne dit pas que tout est factices mais plusieurs points de leurs méthode me paraissent trop poussés à l'extrême car il ne manquerait plus qu'un autre véhicule chargé avec un mini laboratoire de chimiste pour transformer cette émission en comique de genre.

Si un membre de l'équipe RIP lis mon commentaire, je n'ai jamais voulu faire de critique "assasine" mais juste donner mon ressentit tel que vous le faite dans "votre" émission.

(Mon offre de comparaison tient toujours au moins pour moi et pour tout ceux qui veulent en rediscuter, merci de laisser un message sur ce compte youtube: Nutboy49 . )

P.S, j'aimerais apporter une légère touche d'humour à l'équipe de RIP ((hors caméra, pour ne pas faire chutter le taux d'audience)) afin qu'ils se prennent juste un tout petit peu moisn au sérieux au niveau scientifique, même si c'est leur but et que je le respecte, je sais bien qu'il y a un moment pour tout, mais SERIEUSEMENT, RIP de c eque je vois à la télé chez moi il y a quelquechose qui donne l'impression que vous parler de votre travail au 3e degré et si je me met dans cette optique avant de regarder une de vos emission je rigole. Désolé mais c'est vrai, je le dit encore une fois RIP je respecte votre travail mais vos methode sont trop poussées à l'extrême. J'espère ne pas avoir été trop dur, tel une entité prisonniere dans un cailloux.